Welcome to Guancama’s

Ici on parle essentiellement TIC, quand on a le temps…

Retour sur une super-idée – Improve it !

Posted by guancama sur 29 mai 2009

Bon, là il faut que je note ce qui se passe…

J’ai commencé à tester l’intérêt que peut susciter ma super-idée de communauté de R&D montée avec les personnes entre deux projets…

Ca, c’est toujours rigolo, d’ailleurs, car les résistances sont rarement où on les attend, comme d’habitude. A croire que je me prépare beaucoup mieux et que je sais être beaucoup plus convaincante quand je suis persuadée que ça va « mal se passer »… ou que je ne suis pas assez sur mes gardes quand je pense que ça devrait bien se passer… C’est ce qui s’est produit hier et aujourd’hui. J’ai tout de suite emporté l’adhésion là où je pensais avoir à combattre durement et par contre j’ai eu plus de mal là où je pensais que cela serait relativement facile…

Mais dans l’ensemble, je suis très contente du résultat. Ce qui se passe, c’est que tout le monde me fait a minima l’honneur de bien vouloir réfléchir à mon idée, de la creuser, d’y apporter des oppositions tout à fait justifiées et même de faire des propositions tout aussi intéressantes pour ajouter de l’eau à mon moulin. Voici donc les principaux éléments recueillis jusqu’ici :

D’abord, je voulais un petit sujet pour tester la faisabilité du truc, je l’ai.

Ensuite, je cherchais quelqu’un qui me ferait confiance et accepterait de me permettre d’utiliser du temps de ses collaborateurs, j’ai trouvé. Merci à lui.

Et puis, mon histoire de bouteille à la mer, si elle est intéressante, montre ses limites. Nous ne sommes pas encore assez avancés pour entrer dans ce que JF Noubel appelle l’économie du don… Il vaudra mieux présenter la chose sous la forme d’une bourse d’échanges, où chacun donne certes, mais prend ou reçoit aussi.

Là où je tiens quelque chose, c’est sur l’idée de profiter de l’occasion pour monter des modules de formation et de les insérer dans un parcours de e-learning personnalisable à la carte. D’après un de mes interlocuteurs, je peux peut-être proposer de prendre le pari de réduire de x% le montant consacré à telle ou telle formation.

Ce qu’il faut creuser, c’est sur le fait qu’il faut mettre des garde-fous, pour que le système ne soit pas trop facilement dévoyé. Ce que certains craignent, c’est que cette proposition soit utilisée pour faire faire des développements, des optimisations, des aménagements gratuitement alors que le commanditaire a le budget pour payer et l’aurait fait de toutes façons. Il y a quelque chose de vrai dans cette crainte, il faut que je réfléchisse.

Un autre point, c’est qu’il faut trouver le moyen de valoriser le résultat des travaux, quel qu’il soit. Je vais donc demander au commanditaire de mon petit sujet ce qu’il était prêt à mettre dans cette opération.

Une autre crainte, c’est qu’il ne faut pas que les collaborateurs de cette communauté y prennent trop goût, pour qu’ils acceptent quand même de repartir sur des projets quand il y en a :-). Certes, c’était dit sur le ton de la plaisanterie, mais il y a quand même quelque chose derrière. De toutes façons, ma démarche est claire dès le début. Mon seul propos est d’occuper des gens qui ne le sont pas, en aucun cas de me substituer à leur manager, ni de les retenir lorsqu’il est temps pour eux de partir, même si mes projets n’avancent pas à la vitesse qu’on pourrait souhaiter. A moi, en tant qu’animatrice de ce réseau, de gérer ces interruptions qui seront forcément fréquentes.

Une autre idée qui émerge, c’est la possibilité de mettre à disposition de l’ensemble de l’entreprise tous les petits projets qui se font jour à droite à gauche, justement menés sur le temps « libre » des collaborateurs. Dans certains services (on appelle ça agences chez moi), les périodes entre contrats sont anticipées au maximum et des sujets de veille ou de R&D sont ouverts justement pour faire ce que je propose, mais à l’échelle du service. Là-dessus, tous reconnaissent qu’il peut y avoir une plus-value à mettre à disposition de toute la société ces travaux, parce que cela permet aussi de disposer des travaux des autres. Donc, que ma main droite n’ignore pas ce que fait ma main gauche.

Le corollaire, c’est que je puisse non seulement déposer ce qui a été fait dans mon service, mais aussi des requêtes que je ne peux pas réaliser avec les moyens de mon service. On revient là au concept de la bourse d’échanges. Un jour je suis celui qui fournit quelque chose, le lendemain, je suis celui qui demande qu’un travail soit pris en charge par d’autres compétences que celles dont je dispose.

Enfin, le dernier point qu’il faut que je note avant de l’oublier, c’est cette proposition de faire travailler la communauté sur des sujets de type démonstrateurs, qui permettraient d’avoir à disposition de notre force de vente un certain nombre de démonstrateurs de notre savoir-faire : maquettes, prototypes, plates-formes, etc. Oui, il y a là-aussi quelque chose. En faisant le tour des commerciaux et des stratèges (je pense au marketing, par exemple), on pourrait certainement trouver un certain nombre d’idées de maquettes ou de démonstrateurs, simulateurs à réaliser.

Bon, me voilà avec quelques sujets de réflexion fort intéressants, ma foi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :